La Fondation de Rome

D'après la légende latine, Romulus fonda la ville de Rome à l'emplacement du Mont Palatin sur leTibre le 21 avril -753 .

C'est à partir de cette date fictive que les Romains comptèrent les années. Cette convention nécessitait une justification légendaire pour en affirmer le caractère sacré ; deux narrations sont connues à travers la littérature gréco-latine sur le récit de cette fondation :

  • Tite-Live (-57 ; 17) écrivit une histoire de Rome : Ab Urbe condita (AUC), qui en latin signifie « depuis la fondation de la ville ».
  • Denys d'Halicarnasse (années -50)

Selon la légende rapportée par Tite-Live, Procas, le roi d’Albe la Longue, avait deux fils : Numitor et Amulius. À la mort de leur père, l’héritage fut partagé à parts égales : l'aîné, Numitor, obtînt le trône, tandis qu’Amulius, le cadet, récupéra les richesses et l’argent parternel.
Déçu par le partage, Amulius détrôna son frère et tua tous les descendants mâles de ce dernier, à commencer son neveu Lausus. Afin, d’être sùr que la lignée de Numitor disparaisse, il fit également de sa nièce, Rhéa Silvia, une vestale dont le sacerdoce l’obligea à rester vierge tout au long de sa vie.
Néanmoins, le dieu Mars tomba fou amoureux de la jeune fille qui accoucha de jumeaux : Romulus et Rémus. Amulius fit alors emmurer la Vestale et condamna les nourrissons à être jetés dans le Tibre. Les enfants furent abandonnés dans une fondrière, sur les rives du fleuve en crue, par les serviteurs chargés d'exécuter la sentence.
Ils furent alors recueillis par une louve qui les allaita dans la grotte du Lupercal, au pied du Palatin. Par la suite, le berger Faustulus, témoin de ce prodige, recueillit alors les jumeaux au pied du Ficus Ruminalis (figuier sauvage) situé à l’entrée de la grotte et les éleva, en compagnie de son épouse Acca Larentia. Cette dernière, aurait été une prostituée que les bergers des environs auraient surnommée lupa (« la louve »). La légende de la louve allaitant les jumeaux tirerait peut-être son origine de ce surnom. Notons également à ce sujet, que le Ficus Ruminalisaurait été, à l’origine, consacré à la déesse Rumina qui présidait à l’allaitement (en latin, Rumen désigne la « mamelle »).

Devenus adultes, Romulus et Rémus décidèrent de fonder une ville. N'arrivant pas à départager celui des deux qui donnerait son nom à la ville nouvelle, ils s'en remirent aux augures. Rémus fut le premier à voir six vautours voler dans le ciel. Aussitôt après, Romulus vit douze vautours. Rémus avait donc pour lui la primauté, alors que Romulus avait le nombre le plus important. Ce fut Romulus qui finalement fut désigné.

Alors qu'il trace le pomœrium, sillon sacré délimitant la ville, soulevant l'araire pour ménager des portes, son frère Rémus, pour se moquer de la faiblesse de la ville nouvelle, franchit d'un pas ce rempart symbolique. Aussitôt Romulus le tue en songeant à l'adage Insociabile regnum(« Le pouvoir ne se partage pas ») marquant ainsi tout aussi symboliquement, l'intransigeance sourcilleuse de Rome devant toute incursion malveillante.

Ce rite fondateur est suivi de divers événements qui concourent au peuplement initial de Rome : enlèvement des Sabines, guerre contre le roi sabin Titus Tatius, secours apporté par le chef étrusque Caelius Vibenna qui s’installe sur une colline à laquelle il donne son nom (selon Varron), paix avec les Sabins, et partage du pouvoir avec Titus Tatius.

Ce site a été réalisé par les éleves du collége Guillaume Appolinaire. Nous vous souhaitons un agréable moment sur le Club-Latin.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site